Ferner Coffres-forts
Braquer un coffre-fort? Essayez toujours! Si les cambrioleurs affinent leur pratique de jour en jour, les coffres-forts ont aussi été perfectionnés. Bien malins, et surtout, bien acharnés, ceux qui arriveraient à les forcer au bout d'un certain temps... Jean Ferner, grand spécialiste du secteur, en a fait la démonstration récemment aux assureurs. "Jean Gabin qui met l'oreille sur une combinaison de coffre-fort et perce le mystère du code, c'est du cinéma..." La réalité est bien différente. Jean Ferner, patron de l'entreprise sise au Crêt-du-Locle a récemment percé... le mystère de coffres-forts de haute sécurité pour un panel d'une trentaine de personnes particulièrement attentives. En effet, la section Neuchâtel-Jura de l'Association suisse des diplômés en assurance avait choisi l'entreprise Ferner pour sa balade annuelle. "Une visite instructive", selon Claude-André Humair, président du Cercle d'études neuchâtelois en assurance; et surtout une démonstration propre à convraince ces assureurs qu'aujourd'hui, le coffre-fort est la meilleure parade contre le vol d'objets ou de papiers de valeur. Bien sûr, on n'empêchera pas les voleurs de défoncer des portes, de semer la pagaille dans un bureau ou un appartement, de forcer des tiroirs pour chercher désespérément les clés. "Parfois sans trop de peine; "on trouve encore beaucoup d'entreprises où la clé du coffre est simplement dans le tiroir de la secrétaire..." commentait Jean Ferner A la perceuse ? Mais par contre, si la serrure est sécurisée - combinaison mécanique et électronique digitale - et si le code est resté secret, alors les voleurs peuvent toujours s'arracher les cheveux sous leur cagoule. Une première tentative avec un code erroné ( le système se bloque pour un temps). Deuxième tentative: re- blocage pour un second temps plus long. Et ainsi de suite jusqu'à la quatrième erreur, qui provoque un blocage déninitif. Acte suivant, le chalumeau ou la perceuse. Là, le fabricant de coffres-forts rigole doucement: "Les voleurs peuvent toujours essayer!" Les coffres sont fabriqués en un matériau spécial, l'alucorindon, impossible à percer sur le lieu même. Même avec beaucoup de patience. "Regardez, voilà le résultat après une heure d'acharnement", expliquaient les spécialistes, pièces à l'appui. Le métal est déchiqueté autour de la serrure, mais bernique pour aller plus loin! Endommagés, ces coffres sont bons pour la ferraille. Le fabricant arrive-t-il toujours à ouvrir un coffre abîmé et à accéder à son précieux contenu lorsque la serrure est bloquée? "Tsst, tsst, bien sûr qu'on y arrive..." Jean Ferner n'en dit pas plus, se contentant de montrer les outils et les machines dans son atelier: "ça n'a rien à voir avec une perceuse de grande surface commerciale!" Au Crêt-du-Locle, le stock comprend entre 2000 et 3000 coffres, neufs et de fin de série. De tous les formats, de tous les genres (même des commodes Louis XV blindées!), adaptés à des besoins spécifiques, dont certains modèles sont très prisés dans la région pour les métaux précieux et les composants de l'horlogerie haut de gamme. La Maison Ferner règne sur le marché de l'occasion en Romandie et, pour les modèles neufs fabriqués au Crêt-du-Locle, elle n'a que quatre concurrents en Suisse. Outre vers les pays voisins, elle exporte aussi en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud, en Arabie, etc. On trouve également des Ferner à la place Vendôme, à Paris et, quand le Salon de la haute horlogerie s'est tenu à Genève, c'est du Crêt-du-Locle qu'un mastodonte avait amené une vingtaine de coffres de haute-sécurité. IBR - L'impartial
Crêt 28 CH-2322 Le Crêt du Locle Tél +41 (0) 32 926 76 66 info@ferner-coffres-forts.ch